Unit-E

Critiques de séries telles Friday Night Lights, Skins, LOST, Desperate Housewives ou enore Veronica Mars.

12-02-09

* Breaking Bad épisode 1.04

Il y a des épisodes comme ça qui nous plaisent sans qu'on puisse expliquer la raison vu qu'ils n'ont rien d'extraordinaire (dans l'absolu je dirai que c'est l'épisode le moins bon jusqu'à maintenant, subjectivement c'est celui que j'ai préféré)
C'est le cas de cet épisode de Breaking Bad. C'est donc l'épisode qui succède au 110 de True Blood à porter l'astérisque, que je mets devant le titre des critiques d'épisodes que je trouve bons, bien réalisés et entrainants.
La réalisation est excellente, c'est vraiment ce qui rend l'épisode aussi facilement regardable. Encore une fois, on ressort l'épisode avec ses scènes préférées et une partie de mon appréciation de l'épisode vient du fait qu'il se concentre en partie sur Jesse, mon personnage préféré. J'aime beaucoup aussi les épisodes qui se concentrent plus sur le développement des personnages, en soi ce quatrième épisode ressemblerait presque au 104 de Damages qui suivait la même formule.

Il y a donc deux parties à l'épisode. La première autour de Walter, la moins intéressante. J'ai toujours du mal à m'identifier au personnage en fait.
On reprend avec le cliffhanger de l'épisode précédent où Walter annonçait quelque chose à Skyler. Le début de l'épisode continue à jouer avec l'ambiguité, notamment quand Skyler pleure pendant le dîner sans que le téléspectateur sache ce qu'elle sait. Mais révélation prévisible, on apprend qu'elle sait seulement pour le cancer de son mari. L'inverse (qu'elle soit au courant de sa collaboration avec Jesse) aurait été trop idéaliste vu qu'il aurait fallu expliquer leurs activités et évidemment tomber sur la révélation du cancer par la suite. Mais c'est intéressant de voir quand elle découvrira qu'il bosse avec Jesse.
Donc elle ne sait que pour le cancer et l'épisode est assez laborieux de ce côté-là, vu qu'on n'avance pas vraiment, on voit surtout comment la famille réagit à la situation. Le fils de Walter semble le prendre moins bien vu qu'il souhaite carrément que son père meurt au lieu de prétendre qu'il est sain. Soit. C'est louable de se concentrer sur les membres de la famille, mais on n'avance pas et c'est pas de ce côté-là de l'épisode qu'on retire des scènes mémorables.

Par contre j'ai adoré la partie avec le mec balèze qui a tout, le gros cliché du mec riche à la voiture chic qui a une vie aisée et que Walter ne supporte pas. La dernière scène est à la fois drôle et pathétique, là aussi la série arrive bien à agencer les sentiments. Même dans un épisode majoritairement dépressif, Breaking Bad arrive à nous faire décrocher quelques sourires.

Excellente réal je disais (par Jim McKay), et ça se sent beaucoup du côté de Jesse. J'ai adoré. J'ai toujours un faible pour ce genre d'intrigues où on tente d'approfondir des personnages, apporter des nuances aux personnages qui paraissent superficiels ou prévisibles à première vue. Le voir retrouver sa famille et ses discussions avec son frère (une sorte de génie qui doit avoir la moitié de son âge mais qui fume aussi) étaient réussies.
Y a beaucoup de scènes bien réalisées, encore une fois c'est difficile (voire impossible) de retranscrire les émotions par écrit donc il faut voir l'épisode pour juger tout cela, mais j'ai adoré la scène où il ouvre le coffre à jouets et trouve une copie d'examen où Walter lui avait filé un F avec un commentaire négatif du genre "applique-toi". C'est là qu'on se rend compte de l'ironie de la situation et l'acteur qui joue Jesse est bon, il arrive à rendre son personnage plutôt charismatique.
Par contre, la fameuse réplique du "c'est toi le fils qu'ils préfèrent, ils ne parlent que de toi" sonnait assez cliché, surtout que ses parents à Jesse semblaient avoir des problèmes avec lui dans le passé. C'est réellement là qu'on retrouve les meilleures scènes et rien que pour ce personnage (qui m'intéresse étrangement plus que Walter) la série semble valoir le coup d'œil.

On avance toujours dans l'enquête que suit Hank au sujet de Krazy 8 sans que la storyline présente un intérêt grandissant à l'heure actuelle.

En bref : Un excellent épisode, très bien réalisé qui vaut en grande partie pour la partie de Jesse qui devient vite mon personnage préféré. Au delà des scènes qui sont bien réalisés, il y a un rythme qui mérite d'être plus soutenu vu qu'il y a une légère baisse par rapport aux épisodes précédents. Mais la série, à défaut d'être addictive, se laisse suivre sans grande difficulté.

Posté par _Red à 07:23 PM - Breaking Bad - Saison 1 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire