Unit-E

Critiques de séries telles Friday Night Lights, Skins, LOST, Desperate Housewives ou enore Veronica Mars.

29-11-08

Débat : Les grands networks contre les chaînes du câble.

abcplayer_logo_launchJe reviens vers les articles de débat aujourd'hui puisque je traite la question du grand network et de la chaîne câblée. Dans quel camp trouve-t-on les séries de meilleure qualité ? Quel network fait preuve d'audace ? ABC est-elle réellement un network de qualité ? Qu'en est-il de NBC ou de la très controversée CW ? Cet article fera le tour de la question en donnant évidemment des exemples de séries sur les networks en question et je tenterai de répondre à la question de mon network favori, celui que j'aime le moins et les chaînes du câble qui me paraissent les plus prometteuses. Evidemment, cela reste d'ordre subjectif donc je vous laisse donner votre avis dans les commentaires.

Commençons peut-être par un des grands network qui a une grille de programmes assez variée comparé à CBS ou The CW : ABC. ABC a toujours été un network assez populaire et le succès a redoublé dès l'arrivée de Lost, Desperate Housewives et Grey's Anatomy au cours de la saison 2004- 2005. Depuis, on n'a pas trouvé la série ayant le potentiel de réitérer le succès engendré par ces trois séries. 2005 / 2006 a été pauvre en nouveautés pour ABC, contrairement à la saison 2007 / 2008 qui a amené le spin-off de Grey's Anatomy, Private Practice, Pushing Daisies, Dirty Sexy Money sans qu'elles ne fassent de grandes audiences. Des séries qui succèdent à la saison 2006/2007, un peu plus solide, avec l'arrivée entre autres de Brothers and Sisters et d'Ugly Betty. Six Degrees, série lancé en 2006 sur ABC dont un des producteurs exécutifs était JJ Abrams, créateur de Lost, n'a pas satisfait et ABC l'a retirée de sa grille.
En attendant, les succès de Lost et Desperate Housewives principalement ont chuté (16,1 millions de téléspectateurs en moyenne devant la saison 1 de Lost pour 13,4 en saison 4, la dernière à l'heure actuelle) mais les séries se poursuivent : Desperate Housewives et Grey's anatomy entament leur cinquième saison avec un avenir certain (7 saisons au total pour DH, 6 pour Lost qui a entamera sa saison 5 en 2009)

Il y a plusieurs mois ou l'an passé, j'aurais sûrement dit que ABC est mon network préféré puisque c'est vrai que j'ai suivi beaucoup des séries qu'elle diffusait et diffuse encore actuellement. Mais j'en ai lâché aussi. Pour moi, ABC est LE network des promesses non tenues. Et j'ai vraiment l'impression qu'on retrouve le syndrôme du virement au soap chez chacune de ses séries. Desperate Housewives était lancée comme étant une série particulièrement originale et novatrice puis le concept de la série a été complètement dénaturé au fil des années (depuis la saison 3) et les scénaristes deviennent de moins en moins inspirés. On a beau critiquer la saison 2 qui, il est vrai, n'était pas aussi passionnante et addictive que la première, elle avait le mérite de garder une certaine posture qui faisait qu'on pouvait toujours qualifier Desperate Housewives de satire sociale malgré quelques intrigues douteuses.

Idem pour Ugly Betty. Mi-saison 2, les scénaristes se retrouvent de moins en moins inspirés également et le nombre d'intrigues par épisodes diminue, pour privilégier toujours ces intrigues romantiques à deux balles autour du personnage de Betty qui devient de plus en plus insupportable. Pourtant la saison 1 était jubilatoire à des moments : le retournement de situation en mi saison avec l'identité d'Alexis révélée et c'était une série qui traitait de sujets encore peu abordés dans les séries de la chaîne : la transsexualité ou l'immigration pour n'en citer que deux.

Le même problème s'est présenté chez Brothers & Sisters en saison 2 où je ne vais pas développer pour éviter de dévoiler des spoilers. On peut éventuellement citer Pushing Daisies qui, contrairement aux séries précitées, est toujours restée fidèle à elle-même mais je pense qu'elle a été mal présentée ou bien que les attentes étaient différentes du côté des téléspectateurs puisque c'est, sauf erreur, une des seules séries utilisant la méthode narrative du formula show chez ABC pour ne pas dire la seule actuellement (si on omet les "patients du jour" dans Grey's Anatomy) ce qui fait qu'on a toujours cette impression que la série peut fonctionner tellement mieux avec une narration différente.

C'est un peu la même chose pour Dirty Sexy Money qui, comme Pushing Daisies, avait un potentiel pour être une série un peu jubilatoire et soap assumé mais finalement, c'est un show plutôt insipide et non addictif. Ce qui fait que chaque fois que je suis devant une série d'ABC, j'ai toujours cette impression que la série peut être tellement mieux autrement (le manque de prise de risque chez les scénaristes de DH, le canevas immuable et gênant de PD qui l'empêche d'exploiter pleinement son potentiel, le retournement de situation en milieu saison 2 de B&S la rendant complètement insipide et répétitive de surcroît, le côté mièvre et enfantile de Ugly Betty) : c'est donc pour moi un network qui a un potentiel assez énorme mais qui ne l'utilise jamais. Comme si le network nous disait "voilà ce qu'on peut faire avec nos séries, ça va être pûrement démentiel" avant de terminer "bah en fait non, regardez les autres networks, y a Anna Paquin sur HBO, vous allez la surkiffer". C'est ce que j'ai fait, j'ai zappé chez HBO, ce que je ne regrette pas (Anna Paquin si tu me lis) mais j'aurais bien aimé des épisodes plus feuilletonants de Pushing Daisies ou le coté imprévisible qui faisait le charme de Desperate Housewives à ses débuts et ce, toujours après 5 saisons.
Ce qui fait pour moi de ABC le network le moins abouti et finalement celui auquel on ne peut pas faire pleinement confiance puisqu'à chaque nouveauté, on se dit que la chaîne va tout faire pour virer le show du côté soap. Ce qui n'est pas le but évidemment, puisque si abc est un ramassé de soap avec des personnages différents pour chaque série, ça le fait pas.

Passons à un network pour un public cible un peu plus jeune, la CW. The CW qui est donc la fusion entre UPN et The WB. Outre le fait qu'elle a dénaturé le concept de Veronica Mars dont les deux premières saisons ont été diffusés sur UPN puis la troisième (et dernière) sur la CW, ce network ne mérite, à mon avis, pas tous les commentaires négatifs que je lis un peu partout à son sujet.
Certes, il n'y a rien de positif à avoir substitué Gilmore Girls à Gossip Girl (vous remarquerez les initiales identiques), mais c'est tout simplement un network qui s'ajuste aux exigences de son public qui évolue. Je ne suis pas des gens qui ont suivi assidument les inédits des deux chaînes UPN et WB, mais j'ai vu Everwood (wb), VM (upn) et quelques épisodes de Gilmore Girls (wb) pour comprendre le transfert et le changement d'identité entre Upn/Wb et la CW. Comme je l'ai dit, c'est un network qui se base avant tout sur les exigences du public cible, c'est-à-dire en majeure partie des ados (Gossip girl, Supernatural, Smallville, Privileged, 90210 ...)
C'est peut-être le network qui doit le plus souvent s'ajuster au monde dans lequel évolue son public-cible : la technologie, principalement, évolue, ce qui pousse le network à proposer des programmes qui utilise ce progrès comme point de départ (Gossip girl notamment qui part de l'idée de faire de l'échange sur le net le fil conducteur de la série). Une nouvelle mode s'est instaurée aussi : les remakes. On le voit avec 90210, remake de Beverly Hills. Ce sera le cas visiblement avec Melrose Place. Puis n'étant pas un remake à proprement parlé, Gossip Girl se base sur la série de livres du même nom. Et évidemment, toutes ces exigences rendent l'originalité peu possible.

Il y a éventuellement des séries qui tentent de se démarquer comme Privileged, nous offrant un portrait familial un peu plus honnête que les courtes intrigues anecdotiques de Gossip Girl où les ados interagissent avec leurs parents, souvent utilisés comme simple faire-valoir, ce qui est assez représentatif du schéma que suit le network. Maintenant, une série comme Privileged nous donne la réponse à une question qu'on se pose quant à la différence de qualité et d'ambition des séries de la CW et celles de feu WB et UPN : un nouveau Gilmore Girls / Everwood non dénaturé marcherait-il en 2008 sur la CW ? Peu sûr.
Quand on voit l'engouement médiatique qu'a lancé Gossip Girl en première saison malgré des audiences faibles, on voit ce qui marche d'un point de vue médiatique et ce qui marche moins à notre époque. Puis après une pause de plusieurs mois pendant l'été et une absence de cliffhanger pour GG, la série est revenue de plus belle en saison 2 (avec des audiences convaincantes) ce qui veut dire que le bouche à oreille n'est pas complètement superflu. Je ne dis pas que la CW est mon network préféré, loin de là puisque c'est vrai que ses programmes tournent toujours autour du même leitmotiv, mais ce n'est pas étonnant que la chaîne délaisse le côté authentique des séries diffusées sur les chaînes qui l'ont précédées pour quelque chose plus soap adolescent et non cohérent quand on voit le succès de One Tree Hill, toujours en bonne santé après 6 saisons et qui est la série qui est le contre-exemple parfait des séries plus dramatiques comme Everwood (même si évidemment, à ses débuts, One Tree Hill était diffusée sur la WB comme Everwood et Gilmore Girls)

Pour les autres grands networks, je vais passer un peu plus vite. Mon préféré serait peut-être NBC puisqu'elle diffuse quand même 30 Rock et Friday Night Lights même si elle a pensé à annuler cette dernière ce qui est quand même honteux quand on voit qu'elle continue à diffuser Heroes. Maintenant, comme tout network, certains programmes sont de qualité douteuse, notamment Heroes, My name is Earl, Lipstick Jungle (récemment annulée même si le monde sériel n'aurait pas tremblé sans sa présence...). Studio 60 on the Sunset Strip était une série de qualité aussi, même si elle a été annulée trop tôt. Puis il y a Chuck qui grâce à Tricia Helfer va devenir la meilleure série de tous les temps, même si elle n'apparaîtra que dans un seul épisode.

Je pense sinon qu'on peut facilement affirmer qu'on trouve les shows de meilleure qualité chez les chaînes câblées. Les séries où y a peu, voire aucun boulet. Le fait qu'elles aient des saisons courtes permet d'éviter les épisodes de transition qui gênent toujours dans les shows de qualité des networks (Lost notamment qui est l'exemple qui me vient le plus souvent quand il s'agit d'épisodes / intrigues transitoires)
Je n'aurai pas grand chose à rajouter si ce n'est que tous ces atouts font évidemment que ces séries partent avec des handicaps de moins comparé aux séries des grandes chaînes. Et même une série de qualité médiocre comme Californication sur Showtime ne peut être comparée à une série de qualité médiocre sur un grand network, comme Desperate Housewives. Parce que Californication a une écriture beaucoup plus osée et des répliques souvent jubilatoires que DH n'a même pas les moyens de délivrer. Donc même les séries de qualité discutable sur les chaînes câblées ont une longueur d'avance sur les séries de qualité discutable sur les grandes chaînes hertziennes : cette possibilité de provoquer, que les séries des grands networks n'ont pas, ou tentent maladroitement d'avoir.

Du côté de mes chaînes du câble préférées, j'en citerai quatre que j'aime particulièrement : HBO, Showtime, AMC et FX. Showtime c'est un peu le ABC du câble en moins catastrophique évidemment, c'est-à-dire que c'est une chaîne intéressante qui propose des séries de qualité (Dexter, Secret Diary of a Call Girl, Meadowlands, Californication des fois et je crois que je ne me trompe pas trop en disant que Sleeper Cell et éventuellement Weeds ne sont pas pires que des séries des grands networks) mais même si un nouveau projet sur Showtime peut nous paraître alléchant, il se peut qu'il ne dépasse le statut de "pure série sympathique" (notamment ce nouveau projet de Seth Rogen sur les sex-shops qui promet d'être assez jouissif) comme Californication sans qu'on s'attende à une tornade comme Damages, True Blood, Mad Men ou éventuellement Breaking Bad qui, elles sont diffusées sur FX, HBO et AMC, respectivement.

HBO a toujours été réputée pour ses shows de qualité, notamment Six Feet Under,  Oz, The Wire, The Sopranos, True Blood. Je ne vais pas trop m'exprimer quant à cette chaîne puisque je ne connais que SFU, True Blood et In Treatment mais on y trouve du bon, c'est certain.

Mes deux préférées, réellement, c'est AMC et FX. AMC pour Mad Men qui est une série grandiose et incroyablement juste que nulle autre ne peut égaler. Son autre série, Breaking Bad, ne m'a pas attiré plus que cela même s'il faut dire que je n'ai pas aimé Mad Men au départ du tout donc il faut que je revienne vers cette série pour me faire une idée définitive mais je n'en doute pas que c'est un show de qualité. Sinon, AMC est surtout connue pour diffuser des films d'où son slogan (qui n'est plus le même cette année je crois) "tv for movie people". On le voit avec un show comme Mad Men qui s'éloigne de la narration de la série type.

Puis FX comme contre-exemple à Showtime qui dépasse le stade de chaîne qui offre des programmes "sympathiques", sauf Dirt peut-être qui n'est pas pour autant une série mauvaise pour les 4 épisodes que j'ai vus. Il y a Courteney Cox Arquette dedans donc je n'oserai jamais dire que c'est mauvais. Il y a cet atout qu'a FX de nous surprendre dès qu'elle lance un nouveau projet. Je pense à Pretty / Handsome qui n'a finalement pas été choisie, mais qui partait pourtant avec un pitch intéressant et une originalité décapante. Puis évidemment Damages, le meilleur show actuel, une maîtrise scénaristique magistrale. On peut citer Nip / Tuck dont je ne sais pas grand chose mais qui fait couler beaucoup d'encre quant à son ton osé. Ce sont des productions très excentriques, qui sortent carrément de l'ordinaire (plus qu'un show de Showtime) et on est toujours loin d'un show classique ou banal comme Dirty Sexy Money et on a en général pas besoin d'attendre plusieurs épisodes pour que la série trouve son chemin : le ton est en général trouvé dès le départ ce qui est une preuve de maîtrise scénaristique assez impressionnante et toujours rassurante pour un fan qui s'y met.

Voilà, c'est long, félicitations si vous êtes arrivés jusque là mais voilà un post qui résume un peu mes pensées quant aux différents networks et les programmes qu'ils proposent. C'est finalement pour dire que chaque network a un public cible précis mais surtout : chaque network a son ambition propre, que ce soit ABC qui veut brûler toutes ses séries avec sa dose de soap nauséabonde, NBC pour son côté politique un peu plus courrant ou The CW qui veut montrer des ados riches, chaque chaîne a son ton et il suffit de trouver celui qui nous correspond le plus pour apprécier ses programmes. Après évidemment, on ne trouvera jamais le network ou la chaîne câblée parfait(e).

Posté par _Red à 07:13 PM - Articles spéciaux - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Commentaires

  • Mes séries préférées sont sur le câble. De ce fait, je privilégie largement les séries du câble aux grands networks car, comme tu l'as dit, une saison plus courte permet de mieux centrer l'action. Et puis, j'ai ce sentiment que sur le câble, la qualité prime avant tout, il faut après tout que les téléspectateurs soient incités à s'abonner à la chaîne.

    Je suis un peu mal placé pour en parler car je ne suis pas très cultivé en ce qui concerne la gestion des chaînes de télé américaines mais je pense que les séries du câble subissent moins l'actualité et les sautes d'humeur des dirigeants car, si je ne dis pas de bêtise non plus, les épisodes ne sont pas tournés au fur et à mesure comme ça l'est pour les grands networks et je vois ça comme un privilège. Ça évite des épisodes spéciaux bidons comme nous habitue, par exemple, DH en période de sweeps.

    Mais c'est surtout l'absence de censure oppressante qui fait que les séries du câble sont si intéressantes, même si certaines en usent pour proposer de la surenchère mais ce n'est qu'un détail. En tout cas, j'aime de plus en plus les séries du câble et à mon avis, devant les audiences décroissantes et la succession d'annulations de séries des grands networks, elles permettent d'avoir de l'espoir quant à l'avenir des séries TV. Showtime et AMC, pour ne citer qu'elles, connaissent une situation satisfaisante et qui tend à l'être davantage en tout cas.

    Posté par Fabulio, 01-12-08 à 06:08 PM
  • Une chaine: Showtime!
    Pour les Tudors, Californication, Dexter, Weeds, Queer par exemple, mais dans le passé j'adoré HBO, un peu à la ramasse depuis.

    Posté par goodbauer, 02-12-08 à 09:48 PM

Poster un commentaire