Unit-E

Critiques de séries telles Friday Night Lights, Skins, LOST, Desperate Housewives ou enore Veronica Mars.

01-10-08

Fringe épisode 1.04

fringe104_1 fringe104_2 fringe104_3

Voilà encore une fois un bon épisode pour continuer dans la lignée des précédents même si le troisième épisode était un peu moins bon. Plus on avance dans Fringe, plus on a l'impression qu'au delà des épisodes indépendants, la série se construit une mythologie propre à elle et ça j'aime bien. Pas autant que celle de Lost, c'est clair, mais c'est une bonne série pour occuper le mercredi. Après quatre épisodes, la série se présente comme une série intelligente, mystérieuse, souvent captivante et entraînante. Et surtout plus on avance, plus les personnages nous paraissent creusés parce que c'était le point faible du début. On avance déjà assez vite du côté des personnages puisque Peter pense même à quitter l'équipe jusqu'à ce que Olivia lui demande de tenir encore cette enquête... dont il est la victime. Il décide donc de ne pas quitter la quête aux réponses jusqu'à ce qu'il sache exactement la nature des événements présentés dans la série : la chaîne.

L'épisode permet surtout de présenter un nouveau personnage primordial dans la mythologie : L'Observateur. Et évidemment l'épisode commence avec lui. Fringe a toujours excellé dans ses premières séquences (et j'adore toujours autant le générique). Dans celle de cet épisode, l'observateur dîne dans un café-restaurant à côté d'un chantier qu'il gète mystérieusement tout en prenant des symboles sur un livre ouvert. Rah, comme j'explique bien hein ? Le teaser s'arrête avec une explosion dans le chantier, tout le monde panique... sauf lui. Il met son chapeau et ses lunettes et appelle quelqu'un en disant : "c'est arrivé". Et... générique ! :)

J'aime déjà bien ce personnage très énigmatique. L'acteur est plutôt bon même s'il n'a pas beaucoup de lignes. Sa tête fait déjà penser que ce sera un type un peu dérangé. J'imagine déjà les scénaristes / producteurs à table en train de faire du brainstorming sur le nom du personnage où après 10 secondes t'as JJ qui sort "l'observateur" puisque c'est lui qui observe tout. Subtil. Il était présent dans l'hôpital il y a deux semaines, si j'ai bien compris après les événements du 102, quand la femme a accouché de son enfant qui grandit vite. L'atout qu'a cet épisode et que le précédent n'avait pas c'est qu'il se concentre beaucoup plus sur les personnages et moins sur la nature de l'enquête. Les scénaristes ajoutent un nouveau visage à l'épisode, un homme apparemment connecté au cylindre trouvé dans le chantier dans lequel il y a eu l'explosion.

Ce deuxième homme est donc à la recherche de cette capsule dont on ne sait pas grand chose pour l'instant. Walter l'a récupérée dans son laboratoire avant de l'avoir enterrée dans un cimetière. Il refuse de dire à Peter où elle se trouve donc Peter se retrouve être la victime du deuxième homme. J'ai bien aimé le fait que la série utilise ses personnages principaux pour faire avancer l'intrigue, ça prouve que déjà ils ne gardent pas l'étiquette des enquêteurs. Il se retrouve avec des cables dans le nez et le deuxième homme lui fait subir plein de torture. Assez tordu. C'est ce qui pousse donc Peter à rester avec Dunham pour continuer les recherches. D'un côté, on savait dès le début de l'épisode qu'il n'allait pas quitter l'équipe mais la manière de faire changer d'avis le personnage de Peter est intéressante. C'est bien amené.

La partie la plus captivante reste la chasse à l'observateur. Dès le début de l'épisode on comprend facilement que ce sera un personnage intriguant. On apprend d'ailleurs plein de choses à son sujet, principalement qu'il a sauvé Peter et Walter dans le passé. C'est donc ainsi qu'on nous révèle comment Walter et lui se connaissent puisqu'ils se sont parlés pendant l'épisode. Beaucoup beaucoup d'indices nous laissent imaginer dans cet épisode que Peter est bien plus que le fils biologique de Walter. Il y a eu des expériences qui ont du passer par là mais le fait que Peter et Walter communiquent avec l'Observateur est plutôt intriguant et permet de lancer à nouveau plein de questions. L'observateur et le deuxième homme sont visiblement connectés puisqu'ils peuvent lire dans l'esprit de Peter et Walter, entre autres.

Pour couronner le tout, Olivia reçoit un appel la nuit. Un appel intraçable mais qui viendrait visiblement de John. John qu'on retrouve à la fin de l'épisode sous forme de cliffhanger qui n'éveille pas du tout ma curiosité, je déteste ce personnage et sa relation avec Dunham. C'est mieux sans lui donc s'ils peuvent le tuer une fois pour toute ce serait bien.

Bref, un bon épisode. Très complet, captivant par moments. Si l'intrigue de l'épisode avec le cylindre n'est pas du même niveau que celle du 102, c'est grâce aux personnages que l'épisode est correct. Et ça c'était ce qui manquait au deuxième épisode. Il y a du progrès, la série est efficace.

Posté par _Red à 04:20 PM - Fringe - Saison 1 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire