Unit-E

Critiques de séries telles Friday Night Lights, Skins, LOST, Desperate Housewives ou enore Veronica Mars.

06-05-08

Brothers & Sisters épisode 2x15 “Moral Hazard”

b_s_1 b_s_2 b_s_3

b_s215

Il n'y a rien de pire que de voir une série qu'on apprécie fortement passer à côté d'un grand potentiel ou de voir un acteur "privé" de jouer dans son domaine d'excellence. C'était le cas de Brothers & Sisters il y a quelques épisodes. La série était trop gentille, beaucoup trop en contraste avec le statut solide de celle ci en première saison. Cet épisode rectifie très intelligement le tir en proposant des intrigues génialement écrites, proposées d'une manière ingénieuse et faisant évoluer les personnages vers quelque chose qu'on n'aurait pas forcément pu prévoir.

Même si la qualité ne suit pas toujours dernièrement, Brothers & Sisters est une des séries qui aura le plus profité de la pause due à la grève, parce que chaque épisode suivant la pause se consacre sur un thème en particulier (ou une intrigue), mettant en avant un ou plusieurs personnages. Après Nora et Isaac, Rebecca et Holly, on se concentre sur Sarah et Saul et la conditionnelle avalanche financière qu'ils risquent de subir après l'accord du deal avec la Chine.

L'intrigue Ojai Food donc: Non seulement c'est très bien écrit et interprété par des acteurs haute gamme, mais l'intrigue est aussi prenante dans le sens où elle n'est pas prévisible. On est pris par les idées des scénaristes et les scènes consacrées à cette storyline sont très réussies. Concis et puissant. Concis parce qu'on n'étale pas un fait sur plusieurs scènes. Non, ici, chaque scène se concentre sur un point en particulier et c'est un point beaucoup trop négligé dans d'autres séries. Puissant parce que, comme dit en intro, l'écriture est solide. Pas d'hésitations ou de faiblesses. Evidemment, on se doute bien que l'intrigue se terminera en la faveur de Sarah et Saul mais c'est bien amené et très bien présenté. L'idée de la fusion est intéressante également.

Rebecca/Justin: Ils permettent à l'épisode d'être moins linéaire et plus léger dans sa globalité puisque les intrigues qui le constituent portent tous un poids plus au moins important sur les personnages. Le talent comique de Dave Annable est beaucoup trop peu mis en avant dans la série, il était absolument excellent dans ses scènes face à Rebecca. On pose l'intrigue sur un ton plus léger et c'est pas sans refus surtout que ça permet de découvrir un aspect humoristique inédit à la série.

Rebecca/Holly: On met l'intrigue en arrière plan et c'est pas plus mal puisque l'épisode précédent était presque entièrement consacré à leur storyline et ça aurait fait trop dense de se focaliser encore là dessus dans cet épisode. Mais le nombre de scènes qui leur est dédié est légitime, à l'image de l'épisode lui même. C'est de nouveau très précis, sans rallongement et lourdeurs. Patricia Wettig est une actrice hors paire, exemplaire dans son face à face avec le personnage d'Emily Vancamp. Les dialogues sont soignés également, bref, aucun commentaire négatif à prononcer à l'égard de cette intrigue mise en arrière plan mais gérée avec brio, réglant ainsi les maladresses des épisodes précédents.

L'épisode aurait facilement pu avoir un 20 si quelques imprécisions n'auraient pas quelque peu plombé l'épisode. Mais heureusement, celles ci ne prennent pas une place importante dans l'épisode. Kitty et McCallister veulent toujours fonder une famille donc couchent ensemble (encore). Ce sera ça alors les intrigues de Rob Lowe désormais ? De nouveau, même si je n'étais pas particulièrement fan des intrigues politiques, il faut dire qu'on loupe une case là. J'ai trouvé ça inintéressant. Kevin demande Scotty en mariage, c'est assez forcé mais pourquoi pas. Disons que ça ne m'a pas marqué plus que ça. Graham, lui, manque d'intérêt tout simplement.

Très réussies les scènes entre Kevin et Saul, ce dernier acceptant enfin son homosexualité. Le trio Saul/sarah/Nora fonctionnait très bien dans cet épisode. Ca méritait peut être de se focaliser un peu plus sur le cas de Saul mais je pense qu'on bénéficiera de la deuxième partie dans les épisodes qui suivront.

En bref : C'est la deuxième fois que je rédige cette critique (plantage d'ordi hier soir). Du coup, on ne sent peut être pas trop l'enthousiasme que m'a procuré l'épisode puisque j'avais rédigé ma première copie juste après avoir vu l'épisode. Ca n'empêche pas l'épisode d'être exemplaire, très bien écrit et malheureusement ce genre d'épisodes s'est fait trop rare cette année mais j'attends le 16 avec beaucoup d'impatience, en espérant qu'il égale celui ci au vu du cliffhanger que crée Justin.

Posté par _Red à 04:51 PM - Brothers and Sisters - saisons 2 et 3 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Screen

    Apres lecture du blog je découvre que la passion de la télé peut suciter des vocations de critique pour séries;les spécialistes n'ont qu'à bien se tenir!Bravo!

    Posté par farid, 06-05-08 à 05:17 PM

Poster un commentaire